fbpx
Nouvelles

Avec l’Outrenoir pour horizon Visites de Laure Schwartz et William Blank

9 mai 2022

Laure Schwartz, Directrice de la Fondation Baur de Genève, et William Blank, compositeur, chef d’orchestre et Directeur du Lemanic Modern Ensemble, nous ont fait l’honneur d’une visite à IIL. ⁠

C’est autour de leurs métiers et de leurs parcours respectifs que Laure Schwartz et William Blank sont venus échanger avec nos élèves et nos animateurs de la webradio. Ils ont également participé aux ateliers créatifs des secondes de l’option Art, afin de les accompagner dans leur cheminement artistique autour de l’œuvre de Pierre Soulages.

Le projet

Pierre Soulages est sans conteste le plus grand artiste français contemporain. Son œuvre se déploie d’un siècle à l’autre selon un parcours qui engage une réflexion formelle et conceptuelle hors du commun. C’est en côtoyant et en interrogeant son travail que les élèves de la SFS en option Arts Plastiques ont, tout au long de l’année, parcouru un cheminement intellectuel et émotionnel enrichi par un dialogue avec des champs aussi variés que la vannerie et la musique contemporaine.

Ils ont tout d’abord pu éprouver le choc esthétique que représente la rencontre avec l’auteur des Outrenoirs lors de l’exposition Soulages-Chikuunsai, Eloge de la lumière, organisée cette année à la Fondation Baur de Genève. 

Le dialogue de ses œuvres avec les vanneries de Tanabe Chikuunsai IV, dans leurs aspects aussi bien traditionnels que conceptuels et géométriques, a permis d’initier une réflexion autour de la lumière, de la profondeur, de la sculpture du matériau et de la construction de l’espace. Cette dynamique s’est poursuivie, pendant plusieurs semaines, par des ateliers de travail autour du monochrome, ou plutôt d’un travail “mono pigmentaire à polyvalence chromatique” pour reprendre les mots de Pierre Encrevé à propos de Soulages.

En avril, Laure Schwartz, Directrice de la Fondation Baur, est venu rencontrer nos élèves. Après un échange dans notre studio radio, elle a accompagné un atelier de création plastique, construit par la transcription picturale d’une expérience musicale intense, celle d’une œuvre de Ryoji Ikeda. C’est ainsi qu’on tissait des ponts, via des artistes japonais contemporains, entre espace et musique, entre lumière et matière, pour mieux revenir à Soulages.

Interview de Laure Schwartz, Directrice de la Fondation Baur

Ce dialogue initié entre musique et art pictural s’est poursuivi en mai avec la visite de William Blank, enseignant également à la Haute Ecole de Musique de Lausanne (HEMU).

Par son intervention, en webradio comme en atelier de Seconde Art SFS, William Blank a pu aider les élèves à approfondir leur réflexion sur les rapports très étroits entre musique et peinture depuis la modernité de la fin du XIXe siècle. Traversant les siècles avec des dialogues comme ceux de Monet et Debussy, Kandinsky et Schönberg ou encore Vasarely et Steve Reich, il est arrivé à son rapport à l’oeuvre de Soulages et à sa rencontre avec celui-ci, cristallisée par l’idée que l’artiste, musicien ou peintre, travaille toujours un matériau. 

La présentation, puis l’écoute de la pièce Reflecting Black, hommage construit essentiellement autour de deux Outrenoirs, a, telle une coda musicale, donné tout son sens à ce parcours commencé plusieurs mois auparavant.

Interview de William Blank