fbpx
Nouvelles

L’anti-harcèlement Le programme KiVa

23 février 2021

Article initialement publié sur la plateforme familiale Parentville.

L’Institut International de Lancy (IIL) est devenu la première école de Suisse à implémenter le programme finlandais de lutte contre le harcèlement KiVa.

En plus d’être une excellente école avec un programme scolaire et des activités sportives et culturelles de qualité, IIL œuvre également pour faire de demain un monde plus en paix.

Plus de 10% des enfants

Le harcèlement est présent dans toutes les écoles, qu’elles soient publiques ou privées, et prend de nombreuses formes. Des agressions physiques aux violences verbales en passant par l’exclusion, toutes ces formes de harcèlement blessent et peuvent laisser des cicatrices à vie.

On estime qu’en Suisse plus de 10 % des enfants sont victimes de harcèlement, et ce chiffre pourrait bien être plus élevé car les enfants n’en parlent pas toujours à leurs parents ou à leurs enseignants.

Deux visions

Dans de nombreuses écoles, les enfants victimes de harcèlement signalent souvent le manque de sensibilité des enseignants. Ils se sentent incompris et ont l’impression que leur problème est minimisé. De plus, les parents d’enfants victimes de harcèlement sont parfois frustrés par l’absence de réponse appropriée (ou de réponse tout court) de la part des enseignants. Cette réaction n’est pas volontaire. En effet, tous les enseignants n’ont pas les outils nécessaires pour gérer ces situations.

Comme l’a dit un jour l’Irlandais Edmund Burke : « il semblerait que la seule chose qui permette au harcèlement de se développer dans les établissements scolaires, c’est l’inaction ».

L’approche IIL

L’Institut International de Lancy a choisi de lutter contre le harcèlement de manière holistique, de la prévention à l’intervention. Plutôt que de cacher le problème ou de mettre en place des solutions temporaires ici et là, ils ont voulu aider les enfants à véritablement acquérir les compétences nécessaires pour faire face à ces situations. Après 18 mois de recherche et d’étude des différents programmes disponibles, ils ont choisi KiVa — un programme anti-harcèlement développé par l’Université de Turku en Finlande.

À propos de KiVa

KiVa a été créé en 2009 à l’Université de Turku en Finlande. Depuis lors, il a été scientifiquement prouvé que ce programme a permis de réduire de 80 % le harcèlement dans les écoles finlandaises. Il a ainsi été mis en place dans toutes les écoles du pays pour le bien de l’ensemble de la communauté.

Le programme commence par la formation du personnel de l’école (et pas seulement les enseignants). Une fois ces derniers formés à réagir, les enfants suivent alors des cours réguliers sur l’empathie, la tolérance, le respect des différences et la gentillesse.
KiVa considère également que le témoin joue un rôle dans le processus de harcèlement : celui qui participe indirectement à l’abus. Par le biais de leçons, de jeux vidéo et de débats, les élèves de 7 ans et plus sont invités à identifier les différentes formes de harcèlement et à ne pas soutenir, activement ou passivement, ce type de comportement.

Ces mesures sont renforcées par les instructions données aux enseignants, la surveillance pendant les récréations et les groupes de soutien. En parallèle, le coordinateur KiVa documente tous les cas signalés et désigne les membres de l’équipe KiVa qui entament le processus d’intervention. Grâce à ces dispositifs, le harcèlement a diminué de 80 % dans les écoles finlandaises.

La seule école

IIL est la seule école en Suisse à mettre en œuvre le programme KIVA. J’espère vraiment que d’autres écoles suivront, y compris parmi les écoles publiques. En attendant, bravo à IIL ! Par l’intermédiaire de mon blog, j’ai parlé avec de nombreux parents d’enfants victimes de harcèlement.
beaucoup d’entre eux ont commencé l’école à la maison à cause de ces problèmes. Savoir qu’il existe maintenant une école privée qui intègre un programme efficace de lutte contre le harcèlement me donne de l’espoir .