La littérature pour enfants à l’honneur

MM

La London Book Fair est un événement réunissant chaque année plus de 25’000 visiteurs venant du monde entier. Auteurs, illustrateurs et éditeurs se réunissent pour présenter leurs dernières réalisations, à l’occasion de séminaires ou d’interviews touchant à de très nombreux genres différents.

Cette année, j’ai fait ma deuxième visite à la foire et je fus à nouveau attirée par le contenu du séminaire présenté dans le Children’s Hub. Je me réjouissais aussi de découvrir toutes les nouvelles sorties des plus grands éditeurs et d’en acquérir quelques-unes pour notre bibliothèque à IIL.

Une recueil de nouvelles très attendu

Le premier jour, j’ai suivi un séminaire au cours duquel était lancé un nouveau recueil de nouvelles pour enfants, Quest, à paraître au printemps. Le volume résulte d’une collaboration organisée par l’actuelle capitale européenne de la culture, Copenhague. L’initiative met en lumière 30 jeunes écrivains de moins de 40 ans. Elle publie les lauréats d’un concours lancé à travers toute l’Europe sur le thème du voyage.

Deux des auteurs sélectionnés, Sarah Crossan et Katherine Rundell, participaient au séminaire. Sarah Crossan, récompensée pour One, histoire dans laquelle elle abord le thème de la jalousie à travers l’histoire d’une petite fille qui s’apprête à faire du mal à un bébé. Dans son speech, Sarah Crossan a décrit combien nous sous-estimons les enfants en matière de littérature et à quel point ces derniers sont avides de nouveauté. La nouvelle de Katherine Rundell est un conte de fées moderne sur l’amour et l’endroit où l’on vit. Elle parle d’une fillette avec une manteau magique qui lui permet de s’envoler au-delà des montagnes pour découvrir un nouveau monde. Katherine a eu la joie de voir son livre illustré par Christ Ridell de Children’s Laureate.

Le recueil parle à notre ethos international et je vais m’assurer que des exemplaires en français et en anglais soient disponibles dans notre bibliothèque.

L’illustration réinventée

L’illustration était au coeur des préoccupations cette année. Trois grands illustrateurs originaires des pays baltes ont fait une présentation remarquée. Leur travail est très complexe et sophistiqué en comparaison de ceux que nous voyons habituellement dans nos étagères. Les illustrateurs tenaient à insister sur l’importance pour un créateur de demeurer fidèle à ses valeurs et d’ignorer les tendances d’internet.

photo_illustrator_1

Un célèbre illustrateur lithuanien a confié qu’il écrit et illustre les livres pour lui-même et qu’il a la chance qu’ils soient aussi appréciés par les enfants.

photo_illustrator_2

Michael Morpurgo présente son nouveau livre

Le grande moment de la foire fut pour moi l’interview de Michael Morpurgo, auteur de plus de 130 livres dont Cheval de guerre et Le lion papillon. Michael Morpurgo venait présenter son dernier livre, une adaptation du Magicien d’Oz illustrée par Emma Chichester Clark. Celle-ci avait contacté Morpurgo pour lui demander de retravailler le classique. Elle voulait qu’il raconte l’histoire du point de vue de Toto, qui lui rappelait son cher fox-terrier, Plum. Morpurgo a rappelé au public que les enfants d’aujourd’hui peinent à lire les classiques dont la langue archaïque les conduit à préférer les versions de Disney. Il entend ramener les enfants aux textes des classiques et a déjà produit de nombreuses adaptations, notamment celle de Pinocchio ou des Fables d’Esope. En plus de belles illustrations, ces livres adoptent un ton moderne qui parle aux enfants.

Morpurgo a décrit le début de sa carrière en tant qu’instituteur. Il avait l’habitude de faire tous les jours la lecture à ses élèves de Year 6, et s’est mis à écrire ses propres histoires. L’écriture devint vite une passion qui le conduisit à la publication de ses premiers livres. Il croit fermement que la lecture et l’écriture doivent être au coeur d’une bonne éducation, notamment parce qu’elles enseignent l’empathie.

Les livres de Morpurgo sont disponibles à la bibliothèque d’IIL et les Year 3 sont actuellement en train de lire Pinocchio dans le cadre de leur leçon hebdomadaire à la bibliothèque.

Inspiration pour 2017

Les éditeurs présentaient tous leurs nouveautés pour 2017. Nous attendons Witch for a Week par Kaye Umansky, We’re all Wonders, un livre d’images basé sur Wonder de RJ Palacio, ainsi que The Book of Dust par Philip Pullman.

La foire est aussi l’occasion de rencontrer les auteurs et les illustrateurs. J’ai revu Diane Hofmeyr qui a visité IIL en 2015. Elle prépare deux nouveaux livres cette année et nous espérons la recevoir à nouveau dans le cadre de nos ateliers avec les auteurs et les illustrateurs.

Enfin, si vous êtes à la recherche d’idées pour vos enfants, vous pouvez vous rendre dans la section Bibliothèque du site www.clpe.org.uk où vous trouverez des listes de livres par age ou par genre. Le blog www.playingbythebook.net donne aussi d’intéressantes informations sur les titres à paraître.
Rebecca Bainbridge
English Primary Librarian
(traduction : David Claivaz)

Contact

rbainbridge[at]iil.ch

Les commentaires sont fermés