Lecture d’été pour les plus grands

  • 21 juillet 2019

Une envie d’évasion alors que la canicule nous empêche de bouger ? Voici quelques livres en anglais pour permettre aux plus grands de prendre le large.

1. Legacy of the Claw (Animas series number 1) by C.R. Grey (+10)

Le monde de Bailey Walker, 12 ans, est régi par « l’Animas », ce lien si spécial qu’entretient un humain avec son animal. Mais contrairement aux autres, Bailey n’a pas encore trouvé son animal. Il reste toujours mis de côté et pourrait même finir par perdre la raison. Dans sa nouvelle école, il essaie de s’intégrer, mais sans Animas, il ne peut participer à tous les cours et espère chaque jour qu’il finira bientôt par rencontrer l’animal qui le sauvera…

 

2. Island of the Blue Dolphins by Scott O’Dell  (+10)

Inspiré d’une histoire vraie.

Au milieu du Pacifique, il existe une île à la forme étrange, comme un poisson qui prendrait le soleil en pleine mer. Autour de cette île, les dauphins bleus nagent, les loutres jouent, les éléphants de mer et les oiseaux affluent. Il fut même un temps où des Indiens y vécurent, mais lorsqu’ils partirent à la conquête de l’Est, ils laissèrent derrière eux une jeune fille.

C’est l’histoire de Karana, une jeune Indienne qui vécut seule des années sur l’Île des dauphins bleus. Année après année, elle contemplait les saisons se succéder en espérant qu’un jour un bateau viendrait la chercher. Elle occupait ses journées à se fabriquer un abri, des armes, à chercher de la nourriture et à combattre ses ennemies, les chiens sauvages. Il ne s’agit pas seulement d’une histoire de survie, mais d’un conte autour de la beauté du monde et de la découverte de soi.

 

3. I will always write back by Caitlin Alifirenka, Martin Ganda, Liz Welch (+11)

L’histoire vraie d’une jeune fille américaine, d’un garçon originaire d’un milieu pauvre au Zimbabwe et d’une lettre qui changera leur vie à jamais.

Tout commença dans la salle de classe de Caitlin. Chaque élève devait écrire une lettre à un enfant quelque part dans le monde. Alors que tous ses camarades choisirent des pays comme la France ou l’Allemagne, Caitlin choisit celui qui lui sembla le plus exotique et lointain : le Zimbabwe.

Martin avait de la chance de recevoir un courrier : il n’y avait que dix lettres de correspondants étrangers pour quarante enfants. Meilleur élève de sa classe, il fut le premier à en recevoir une. Ce fut alors le début d’une correspondance qui dura 6 ans et bouleversa sa vie.

Dans ces doubles mémoires, Caitlin et Martin nous racontent comment ils devinrent meilleurs amis, mais aussi de meilleures personnes. Leurs histoires incitent les lecteurs à regarder plus loin que leur propre vie, à s’interroger sur le monde et à la place qu’ils y occupent.

 

4. The Absolutely True Diary of a Part-Time Indian by Sherman Alexie (+14)

L’auteur à succès Sherman Alexie raconte l’histoire de Junior, un dessinateur en herbe dans la réserve indienne de Spokane. Déterminé à prendre son avenir en main, Junior quitte l’école de la réserve pour se rendre dans un lycée entièrement « blanc » dans une ville de campagne, où le seul autre Indien est la mascotte de l’école.

The Absolutely True Diary of a Part-Time Indian s’inspire des propres expériences de l’auteur et s’accompagne des dessins poignants d’Ellen Forney pour illustrer les créations du personnage. L’ouvrage relate l’adolescence d’un garçon amérindien dans le monde actuel, alors que celui-ci tente de rompre avec la vie qui lui était destinée.

Préface de Markus Zusak & interviews de Sherman Alexie et Ellen Forney.

 

5. The Outsiders by S. E. Hinton (+12)

The Outsiders raconte deux semaines dans la vie d’un garçon de 14 ans, l’histoire de Ponyboy Curtis et sa lutte entre le bien et le mal, dans une société où il se sent comme un étranger. Selon Ponyboy, il existe deux types de personnes dans le monde : les Greasers, les jeunes délinquants, et les Socs, les jeunes bourgeois. Grâce à leur argent, les Socs peuvent tout se permettre et ont un égo encore plus gros que leurs belles voitures. Les Greasers, quant à eux, vivent dehors et doivent surveiller leurs arrières.

Ponyboy est un Greaser et en est fier, toujours prêt à se battre contre une bande de Socs pour le bien de ses compagnons, jusqu’à une terrible nuit où son ami Johnny tue un Soc. Le meurtre ébranle Ponyboy, bouleverse le monde scindé dans lequel il vit et lui enseigne que la douleur est la même, qu’il s’agisse d’un Soc ou d’un Greaser.

Les commentaires sont fermés