S’éclater en rhétorique

  • 15 décembre 2015

Un grand débat s’est tenu à IIL lorsque les classes d’anglais de la section française s’affrontèrent pour la gloire (et du chocolat).

Les élèves ont brillé dans l’art de la persuasion, rassemblant toutes leurs compétences pour convaincre leur public de la valeur de leurs arguments. Les sujets brûlants allaient de la crise des réfugiés en Europe à la peine de mort, en passant par la question de savoir qui était le plus grand de Ronaldo ou de Messi.

Les points de vue s’affrontèrent et les débatteurs durent improviser des réfutations aux arguments de leurs préopinants, en mélangeant humour, tactique de choc, appels à l’émotion et, par-dessus tout, des arguments pointus et réalistes, avant de décrocher la victioire (et, bien sûr, les chocolats).

Chaque élève s’est montré à la hauteur du défi et capable de convaincre, de telle façon que chaque membre du public s’en fut plus sage. Les débats se prolongèrent d’ailleurs dans le couloir bien après la sonnerie.

L’action ne s’est pas limitée aux élèves du secondaire. Mme Pieters a proposé à sa classe d’anglais de 7e une exploration de la pensée critique sous la forme du débat et de l’écriture philosophique et argumentative. Elle confie :

Les élèves et moi avons été envoûtés par les nouvelles compétences appliquées et l’enthousiasme a atteint des sommets !

Nous avons vu comment faire les recherches nécessaires pour présenter un argument solide. Nous avons débattu. Nous avons revu nos idées. Nous les avons améliorées. Par-dessus tout, les élèves ont découvert l’importance de la collaboration.

Les deuxième et troisième tours étaient à élimination directe. Les élèves étaient groupés par deux. Chaque paire reçut une motion appelant une préparation approfondie. Les discours furent soumis à l’appréciation du public.

Nous avons débattu. Les élèves ont voté. Nous avons été inspirés.

Comment savoir ce que vaut mon argument ? Appuyez-vous sur des preuves. Des démonstrations. Recherchez sur le web. Préparez des questionnaires. Mlle Pieters, devinez ce que j’ai pu trouver sur le sujet ?

Nous nous sommes totalement plongés dans l’exercice. Chaque cours et chaque moment de libre a été consacrer à la préparation des arguments et de leur réfutation. Nous avons appris comment ouvrir notre esprit à des idées nouvelles, parfois inexplorées, en vue de soutenir notre point de vue.

Nous sommes des penseurs.

Jennifer Engel et Yvonne Pieters

Contact

j.clickner[at]iil.ch et y.kotze[at]iil.ch 

Les commentaires sont fermés