Penser l’aspirateur

  • 18 janvier 2016

Le thème « Confort et Robotique » inscrit au programme de technologie-informatique des classes de 4e bac a conduit les élèves à travailler sur la conception d’un aspirateur-robot.

L’analyse fonctionnelle de l’objet a fait découvrir aux élèves les différentes fonctions de cet appareil ménager d’un nouveau genre.

Des robots Thymio, utilisés régulièrement à IIL en vue d’initier les élèves à la programmation, ont fait office d’aspirateurs. Le Thymio est muni notamment de cinq capteurs à l’avant, de deux capteurs orientés vers le sol et de deux moteurs reliés à des roues, ce qui le fait ressembler sur le plan informatique à l’aspirateur.

Il s’agissait pour les élèves de programmer les Thymio, de façon à ce qu’ils couvrent un espace fermé. La création du code informatique nécessaire exige de s’y reprendre à plusieurs reprises. Les programmes se créent, se précisent, se compliquent, il faut essayer encore, certains préfèrent repartir à zéro.

A chaque étape, les élèves vérifient si les modifications ont l’effet désiré en testant le Thymio : un crayon fixé au robot permet de juger du trajet effectué sur la base d’une trace visuelle.

L’intérêt pédagogique du projet ne se limite pas à la programmation des Thymios. L’attention est également portée à la communication. Les élèves ont donc filmé le trajet de leur aspirateur en accéléré, en vue de réaliser un exposé dans lequel ils discutent l’évolution de leur programmation et le résultat obtenu.

En résumé, le projet vise un double objectif : renforcer la capacité des élèves à résoudre un problème et apprendre à communiquer en racontant l’« histoire » du projet. Il est très représentatif des compétences que le recours à la technologie permet de développer et de la façon dont il est possible d’engager les élèves dans un apprentissage en profondeur.

Philippe Maigre

Contact

p.maigre[at]iil.ch

Les commentaires sont fermés