Les impressions d’un élève sur l’opéra « Songe d’une nuit d’été »

  • 13 janvier 2016

Le samedi 28 novembre, un groupe d’élèves, de professeurs et de parents d’IIL s’était donné rendez-vous dans le foyer de l’impressionnant Grand Théâtre de Genève pour découvrir l’opéra tiré de la pièce de Shakespeare, « Songe d’une nuit d’été ».

Interprétée en anglais, avec des sous-titres en anglais et en français, par les chanteurs de la Maîtrise du Conservatoire populaire de musique de Genève accompagnés par l’Orchestre de la Suisse romande, la pièce adaptée de la plus fameuse comédie de Shakespeare est l’ouvre de Benjamin Britten et fut jouée pour la première fois en 1960.

Au lever de rideau, le plateau frappe par la représentation graphique d’un corps de femme nu qui couvre toute la scène. Ce décor, qui représente Mère Nature, accueille les aventures de deux couples d’amoureux et d’un groupe d’acteurs amateurs aux prises avec des fées et des génies des bois, ainsi qu’un duc et une duchesse.

Au départ, nous ne pouvions imaginer comment la comédie de Shakespeare pourrait être transformée en opéra. Nous avons même trouvé l’intrigue compliquée et difficile à suivre par moment (je n’avais pas lu la pièce avant la représentation). La mise en musique des rimes suivies de Shakespeare rendait la langue encore plus difficile que d’habitude.

Malgré cela, nous sommes tombés sous le charme magique et mystique de la représentation et nous nous considérons heureux d’avoir eu le privilège d’y assister.

Nicolas, Year 10 (texte original en anglais)

Contact

l.goodchild[at]iil.ch

 

Photo : Genève, Switzerland : Grand Théâtre (Opera House), Andreas Praefcke, Wikimedia Commons

Les commentaires sont fermés