Les Experts : Lancy

  • 8 mai 2015

Après Holmes et Watson, Blake et Mortimer ou Starsky et Hutch, il faut compter avec deux nouveaux enquêteurs de légende : Christophe Vietri et Johan Ansoud. Depuis l’année scolaire 2014-2015, ces deux professeurs du lycée d’IIL ont décidé de détourner les méthodes de la criminologie en vue de l’enseignement d’exploration des sciences destiné aux élèves de Seconde.

Pendant les premières semaines de l’année scolaire, les élèves reçoivent une introduction aux méthodes de la police technique et scientifique, aux bases de la médecine légale, ainsi qu’aux principes des procédures judiciaires. En milieu d’année, les élèves ont en outre l’occasion de rencontrer un médecin-légiste, afin d’approfondir leur compréhension des enjeux de la discipline.

A l’issue des semaines d’introduction, une enquête est ensuite lancée sur la base d’un rapport de police élaboré par les enseignants. Par groupe, les élèves décident ensuite des protocoles d’expériences possibles pour analyser les indices recueillis sur les lieux d’une incivilité : cette année, une voiture vandalisée dans laquelle furent retrouvés des cheveux et du sang.

Les groupes défendent le bien-fondé des protocoles qu’ils proposent devant la classe, en vue d’une validation formelle par les enseignants. Ceux-ci fournissent ensuite le matériel nécessaire à la réalisation des expériences dans les laboratoires de l’école. Une fois les résultats des expériences connus, les groupes élaborent des scénario expliquant les faits constatés.

L’exercice est ouvert à de nombreux niveaux de compétence. Les élèves partagent leurs ressources dans un cloud dédié au travail collaboratif. Ils réalisent des films ou des bandes dessinées pour exposer leurs scénarios.

Du côté des enseignants,le temps de préparation fait davantage appel à l’inventivité qu’aux compétences académiques et doit pouvoir s’appuyer sur une réelle passion pour l’enseignement des sciences. Ce travail interdisciplinaire constitue en soi une pause dans le quotidien des professeurs, leur donnant l’occasion de confronter leurs pratiques.

Les investigations ne sont pour autant pas terminées : la découverte du cadavre du propriétaire de la voiture vandalisée relance l’enquête. Les élèves sauront-ils résoudre l’affaire comme leurs camarades de l’année précédente ?

Contact

c.vietri[at]iil.ch et j.ansoud[at]iil.ch

Les commentaires sont fermés