Des philosophes en herbe !

Atelier philo 2602

En ce moment, Ingrid Defretin, enseignante à l’Institut, anime une série d’ateliers de philosophie avec les élèves de 8e et 9e. Elle a été formée auprès de la Fondation Savoir Etre et Vivre Ensemble (SEVE) et nous lui avons posé quelques questions pour en apprendre davantage sur sa démarche.

Qu’est-ce qui a motivé la création de ces ateliers de philosophie ?

La capacité à réfléchir sur des sujets existentiels est présente très tôt chez l’enfant, mais n’est pas toujours activée ni reconnue par les adultes. Ces ateliers permettent donc de développer leur capacité de réflexion en proposant un espace ouvert et sécurisé. Nous établissons un code de conduite, basé notamment sur l’écoute, le respect de la parole et des idées de chacun.

Grâce à ces ateliers, durant lesquels l’adulte et sa connaissance n’interviennent pas, les élèves construisent une écoute de groupe, développent une clarté dans l’expression orale, intègrent l’idée que tous les points de vue sont envisageables et respectables, et aiguisent leur esprit critique, leur capacité de questionnement et de raisonnement. Durant chaque atelier, nous procédons également à un petit exercice d’attention de quelques minutes, afin de préparer ou ramener la concentration des élèves.

Quel était le programme de cette semaine ?

Lors du premier atelier, au cours duquel nous avons introduit ce qu’est la philosophie, les élèves de 9e, sans explication préalable de la part d’un adulte, ont donné ces informations : la philosophie, c’est quand on se pose des questions pour lesquelles on n’a pas de réponse, comme « Pourquoi le doute existe ? ». Les thèmes abordés avec les 9e sont en lien avec leur fabrication de mosaïques, et concernent donc l’art, la création, le Beau, les différences et les émotions.

Comment les élèves ont-ils réagi ?

Les élèves sont très contents de participer à ces ateliers. Ils se rendent comptent qu’ils sont capables de penser, que cette pensée est complexe et construite, et surtout que chacun(e) a le droit de penser par soi-même. 

Par exemple, à la question « Qu’est-ce que l’art ? », les élèves avaient répondu avec des divergences d’opinions, mais une élève a finalement dit : « En fait, la réponse à la question c’est toutes nos réponses ensemble ! ». L’essentiel a été compris.

Vous n\'êtes pas connecté. Se connecter pour poster des commentaires.